Quand les noms de domaine prennent le pas sur les noms des nouveaux-nés !
Mercredi 22 Août 2018

Quand les noms de domaine prennent le pas sur les noms des nouveaux-nés !

La visibilité en ligne est une quête quotidienne pour la majeure partie des entreprises, mais de plus en plus la mission s'étend aux personnes physiques et certains n'hésitent pas à anticiper le pas.
 

Une étude réalisée par Onepoll et publiée par nypost.com démontre que les parents choisissent de plus en plus le nom de leur enfant en fonction des noms de domaine disponibles.  
 

L'étude à été réalisée sur 2 échantillons de personnes :
 

  • 1000 parents issues des milléniales
     
  • 1000 parents issus de la génération X
     

Voici les grandes tendances !
 

Près d'un parent sur 2 issu des milléniales considèrent qu'il est important pour leur enfant d'avoir une présence en ligne contre 27% chez ceux de la génération X. En effet, 38% ont créé ou envisagent de créer un site Web pour leurs enfants (contre 20% chez ceux de la génération X) !
 

Dans quelle optique : Les deux principales raisons évoquées par les milléniales pour créer un site Web pour leur enfant sont pour la recherche d'emploi et pour les demandes universitaires de plus en plus exigeantes. 
 

Mais les parents de tous âges sont conscients de l'identité numérique de leurs enfants : 94% des personnes interrogées ont indiqué qu'elles envisageaient de parler à leurs enfants de la manière de maintenir leur présence en ligne de manière responsable, notamment avec les réseaux sociaux.
 

Interrogés sur leur propre identité numérique, les milléniales sont presque deux fois plus susceptibles d’avoir leur propre nom de domaine / site Web que la génération X (29% contre 17%).
 

Pourquoi les parents souhaitent-ils réserver le nom de domaine de leur enfant avant leur naissance ?
 

  • 45% souhaitent réserver leur nom pour une utilisation future.
     
  • 42% souhaitent l’utiliser comme un babybook digital.
     
  • 42 % souhaitent l’utiliser comme un outil pour apprendre aux enfants à utiliser Internet.

 

Un point de vue ?

 

Il est indéniable que l'identité numérique est aujourd'hui quasi incontournable pour les 18- 35 ans, cependant faut-il pour autant réserver le nom de domaine avec le nom de son enfant avant même sa naissance ? A moins que celui-ci soit d'ores et déjà voué à une carrière politique sensationnelle ou à devenir une personnalité publique, cette pratique semble peut-être prématurée pour les futurs bébés aux profils plus "classiques". 

 

 

 

 

Victor JULIA 

 


Retour à la liste des articles
Contactez-nous
X
Une question ? Besoin d'informations complémentaires?
Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous contacter




Votre adresse mail :
 
Sujet :
 
Message :
 
 
Envoyer