Le .ZA leader des extensions africaines avec 1.17 million de noms de domaine.
Vendredi 30 Novembre 2018

Le .ZA leader des extensions africaines avec 1.17 million de noms de domaine.


L'Afrique, longtemps en retard quant à son développement numérique tend peu à peu à revenir dans la course grâce aux dispositifs sociaux et aux nouveaux moyens technologiques mis en oeuvre pour le déploiement de l’internet. L'année dernière, l'arrivée du .AFRICA marquait un tournant symbolique pour le développement numérique du continent.
 

En 2017 l'ICANN évaluait le marché des noms de domaine africains à 52 millions de dollars avec plus de 5,1 millions de sites enregistrés avec des extensions africaines. Un chiffre résultant notamment des 58 extensions de pays africains capitalisant plus de 3,5 millions des enregistrements pour lesquels il faut souligner la performance du registre sud-africain Zacr. Cet organisme qui gère le co.za, ainsi que 7 autres extensions cumule plus de 1,231 million de noms de domaine soit un tiers des enregistrements détenus par les cctlds africaines.


 A titre de comparaison, l’Afrique du sud avec son extension co.za compte 1,17 million de noms de domaine pour une population inférieure à 57 millions, là où d'autres registres comme celui du Nigeria avec le .ng n’en cumulent que 0,12 million pour 170 millions d'habitants.
 

Selon Lucky Masilela, CEO du Zacr  ce succès est principalement dû à la méthode du "triple R" : En séparant les fonctions et les responsabilités du régulateur, registre des registrars, le Zacr a pu se concentrer sur la stratégie commerciale et marketing de ses extensions, vendues par plus de 430 registrars locaux et quelques dizaines à l'international (majoritairement en Europe).
 

Aujourd’hui, le co.za est devenu une cctld incontournable pour les entreprises souhaitant se développer en Afrique du Sud comme l'explique son CEO "chaque marque locale renommée doit enregistrer un nom de domaine en co.za au risque de perdre une adresse IP stratégique au détriment de leur concurrents, des spéculateurs ou pire" (Source : iol.co.za) Cet argument semble d'ailleurs faire écho dans cette région puisque que 74.2% des noms des domaine gérés par le registre sud-africain sont enregistrés localement. 
 

Enregistrements par tlds au 04/12/2018 : (Source : registry.net.za)

 

EXTENSIONS ENREGISTREMENTS
.co.za 1177531
.org.za 22673
.africa 17239
.capetown 4766
.joburg 3250
.durban 2307
.web.za 1877
.net.za 1842

 

 

 


Retour à la liste des articles
Contactez-nous
X
Une question ? Besoin d'informations complémentaires?
Utilisez le formulaire ci-dessous pour nous contacter




Votre adresse mail :
 
Sujet :
 
Message :
 
 
Envoyer